Jun
14
2011

1981 - 2011: le club a 30 ans !

30 ans et pas une ride… contrairement à ses «fondateurs» qui approchent gentiment de la cinquantaine. L'occasion d'un petit bilan emprunt d'espérance !

Ichtus a vu le jour en 1981 à l'impulsion de quelques jeunes de la paroisse réformée de Saint-Blaise - Hauterive (devenue en 2003 paroisse de l'Entre-deux-Lacs) qui, ayant découvert les joies de la planche à voile, ont désiré partager leur passion avec leurs amis et les amis de leurs amis… ce qui fait vite beaucoup de monde :-)

Comme un poisson dans l'eau

Si choisir un poisson comme logo pour des activités nautiques semble assez simple à comprendre, la raison première est qu'il servait de signe de ralliement des chrétiens aux premiers siècles… Un symbole actualisé depuis, notamment par le dessinateur Alain Auderset ;-)

En grec poisson se dit Ichtus, et si l'on prend chaque lettre du mot on trouve l'acrostiche suivant: Jésus-Christ, Fils de Dieu, Sauveur. Pour en savoir plus, voir l'article Wikipédia.

Derrière le club il y a donc une «philosophie» existentielle, un désir de créer un «lieu de vie», un espace d'expérimentation de valeurs de l'évangile telle que l'entraide, la solidarité, le partage

De l'utopie au réalisme…

A 16 ans, tout (ou presque) semble possible: on a encore cette foi, cet enthousiasme qui déplace les montagnes (les petites en tous cas ;-). On rêve d'un monde meilleur, plus harmonieux, plus juste… et l'on pense avoir les moyens de le faire advenir, entre autres en montrant l'exemple du partage de son temps et de ses biens.

Donner en-vie, encourager ceux autour de nous à partager à leur tour, en un mot à entrer dans la confiance parce que la Vie est fondamentalement généreuse et que la peur du manque et de l'inconnu qui conditionne si souvent nos actions ne peut être le chemin pour accéder à une vie pleine et enrichissante.

La confiance, un pari dont le club Ichtus est le fruit, un pari sans cesse renouvelé tel le surfeur sur la crête de la vague: position exaltante, équilibre dynamique, mouvant et pas toujours facile à tenir… où le risque du repli et du chacun pour soi est omniprésent.

Avec les années, «notre» club est devenu celui de nouvelles générations qui l'ont progressivement marqué de leur empreinte, de leur vision du monde… d'un réalisme aussi, dans l'ensemble assez pragmatique et bon enfant.

Du réalisme à l'utopie…

Le réalisme peut cependant devenir pesant et scotcher à terre toute velléité de rêves, casser les dynamiques de vie dans des carcans réglementaires qui, s'ils sont mal conçus et/ou mal compris, peuvent démobiliser et avoir un effet pervers de déresponsabilisation, les personnes s'attachant à la lettre plutôt qu'à l'esprit qui préside aux règles de vie commune…

…et si l'on revenait à l'essentiel, à «l'utopie» originelle du message de l'évangile pour un mieux-vivre en commun?

Ce dernier est d'une simplicité désarmante et se résume dans le «Tu aimeras Dieu… et ton prochain» (Luc 10:27). Lorsqu'on aime quelqu'un, vraiment, on adopte naturellement une attitude respectueuse de cette personne et de ce qui lui appartient: dans le cas présent la création - cette nature animale, végétale et minérale d'une incroyable richesse qui nous entoure et nous nourrit au propre comme au figuré - et nos compagnons de bord du vaisseau Terre.

A juger par la beauté de la création, il n'y a pas photo: Dieu nous aime beaucoup et a pris le temps (et ce n'est pas peu dire) de nous préparer un cadre de vie idyllique, avec tout ce qu'il faut pour bien s'amuser en bonus !

A nous de (re)découvrir le bonheur qu'il y a à (se) donner, à partager ce que l'on a et est pour que la «magie» de la multiplication des poissons puisse à nouveau s'opérer…

Longue vie au p'tit poisson de St-Blaise beach et à l'esprit qui l'anime !

Mark, un des poisson fossile du crête-assez, co-fondateur du club.